Le fabricant de matériel minier Bitcoin (BTC) Canaan Inc étend sa présence au Kazakhstan après avoir signé de nouveaux partenariats stratégiques avec plusieurs sociétés minières de crypto-monnaie dans le pays.

La société cotée au Nasdaq Annoncé Mardi, il avait déployé 10 300 unités AvalonMiner au Kazakhstan au 31 décembre 2021, mettant ainsi fin à la première phase de son déploiement dans ce pays d’Asie centrale. Canaan s’associe à des entreprises locales dans le cadre de ses plans d’expansion commerciale en dehors de la Chine. Cependant, la société a refusé de répertorier l’un de ses partenaires locaux.

Bien que Canaan soit basée à Hangzhou, en Chine, la société envisage de se développer en dehors de son pays d’origine à la suite de la répression massive de Pékin contre l’extraction de crypto-monnaie en 2021. Zhang Nangeng, PDG de Canaan, je parle contre l’interdiction de l’exploitation minière lors d’un appel aux résultats en juillet, disant aux investisseurs que les mineurs de crypto font un meilleur usage de l’électricité échouée et contribuent positivement à l’emploi et à l’économie locale.

Avec la fermeture par la Chine de l’industrie minière crypto, le Kazakhstan voisin a rapidement comblé le vide, offrant aux mineurs déplacés du charbon bon marché et abondant. En juin 2021, le cinquième groupe minier au monde s’était implanté au Kazakhstan. Le mois suivant, le Kazakhstan représentait près d’un cinquième de la production minière mondiale de Bitcoin.

En rapport: Le Kazakhstan décidera de lancer ou non la CBDC fin 2022

L’interdiction de l’exploitation minière de Bitcoin par la Chine a entraîné une forte baisse du taux de hachage du réseau, mais cela s’est rapidement inversé après que les mineurs déplacés ont établi de nouvelles bases d’opérations. Après une reprise de six mois, le taux de hachage du réseau Bitcoin a atteint un nouveau record historique le 2 janvier.

Quant à Canaan, la société Enregistré Croissance stellaire en 2021, avec un bénéfice net atteignant des sommets après l’introduction en bourse. Le bénéfice net de la société s’est élevé à 204,5 millions de dollars au troisième trimestre, en hausse de 708,2% par rapport à la même période l’an dernier, sur la base des résultats financiers non audités publiés en novembre.