Ce que signifie le dernier guide du GAFI pour les DeFi, les Stablecoins et les portefeuilles auto-hébergés



Le GAFI met en garde les régulateurs de ne pas accepter aveuglément le marketing de l’industrie de la cryptographie qui appelle vaguement diverses plates-formes « décentralisées ». Selon, ces plateformes ont généralement une personne physique, sinon morale, quelque part qui contrôle ou influence leurs activités. Le terme « contrôles ou influences » est essentiel et offre un cadre pour analyser qui devrait être l’entité obligée de suivre les réglementations LBC/FT. Du point de vue du GAFI, presque toutes les plates-formes DeFi restent des fournisseurs de services d’actifs virtuels (VASP). Le GAFI propose un manuel complet pour soumettre les plates-formes DeFi à une surveillance réglementaire, y compris une suggestion selon laquelle si une plate-forme DeFi n’a pas réellement d’entité qui la gère, une juridiction pourrait exiger qu’un VASP soit établi en tant qu’entité obligée.

Les stablecoin, c’est intéressant, mais on conviendra que ces monnaies immobiles sont moins passionnantes que Bitcoin , Ethereum et les grands actifs du market cap ! Pour vous lancer dans l’aventure, la plateforme BINANCE vous offre actuellement -10%sur les frais en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail de Unus Sed Leo en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Affiliation

[wen_cta id=