China Targets Crypto Mining at State-Owned Enterprises, Threatens Punitive Measures


Les autorités chinoises continuent de sévir contre les activités liées à la crypto-monnaie qu’elles jugent illégales. Le principal organisme de planification économique du pays a clairement indiqué qu’il avait l’intention de poursuivre l’extraction de crypto-monnaie à grande échelle dans des installations industrielles gérées par le gouvernement.

Des entreprises publiques minant des crypto-monnaies en Chine pour faire face à des factures d’électricité plus élevées

Commission nationale chinoise pour le développement et la réforme (NDRC) a annoncé mardi qu’il prévoyait de se concentrer sur la « rectification globale » des entreprises industrielles d’État impliquées dans l’extraction de monnaies numériques. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’une répression en cours contre les opérations liées aux crypto-monnaies interdites en République populaire.

Le planificateur économique a fait part de ses préoccupations concernant le gaspillage d’énergie associé à l’extraction de crypto-monnaies, ainsi que les activités financières liées aux crypto-monnaies, réitérant que celles-ci sont considérées comme illégales en Chine. La monnaie virtuelle n’a pas le même statut que la monnaie légale, a souligné la commission, citée par la CGTN, la branche internationale du diffuseur national CCTV.

La NDRC a noté que la perturbation des activités d’extraction de crypto dans les entreprises publiques facilitera l’optimisation de la structure industrielle de la Chine. La commission pense également que cela entraînera des économies d’énergie et des réductions d’émissions tout en aidant le pays à atteindre ses objectifs de neutralité carbone à temps.

La frappe de monnaies numériques consomme beaucoup d’énergie, a en outre noté l’organisme de planification. Afin de dissuader les entités gérées par le gouvernement de dépenser une grande quantité d’énergie, celles qui utilisent maintenant de l’électricité subventionnée pour l’extraction de crypto-monnaies pourraient devoir faire face à des tarifs d’électricité plus élevés à l’avenir. Le porte-parole de la NDRC, Meng Wei, a révélé lors d’une conférence de presse que la commission avait l’intention d’étudier la possibilité d’imposer des tarifs « punitifs » dans le cadre de ses mesures préventives.

Début octobre, la Commission nationale du développement et de la réforme a proposé d’ajouter l’extraction de crypto-monnaie au dernier projet du pays de la « Liste négative pour l’accès au marché », publiée conjointement avec le ministère chinois du Commerce. Cette décision mettrait l’industrie hors de portée des investisseurs. L’édition 2020 de la liste comprend 123 industries, comme le rapporte Bitcoin.com News.

La Chine a interdit le commerce de crypto-monnaie en 2017, mais les autorités n’ont interféré avec l’extraction de crypto-monnaie qu’au début de cette année. En mai, le Conseil des Affaires d’Etat, le cabinet des ministres de Pékin, a réprimé le secteur suite à la promesse du président Xi Jinping que le pays atteindrait la neutralité carbone au cours des quatre prochaines décennies. En septembre, la Banque populaire de Chine a réitéré sa position ferme sur les crypto-monnaies.

Parallèlement à la signature du projet de loi sur les infrastructures par le président américain Joe Biden, qui fait référence aux taxes sur les crypto-monnaies, la dernière annonce de la NDRC en Chine a probablement influencé les marchés de la crypto, qui ont généré des milliards de dollars de capitalisation. Les principales crypto-monnaies sont tombées mardi, lorsque la pièce avec la plus grande capitalisation boursière est brièvement tombée en dessous de 60 000 $. Bitcoin (BTC) se négocie à un peu plus de 60 500 $ au moment d’écrire ces lignes.

Vous attendez-vous à ce que la Chine poursuive sa répression du minage de crypto-monnaie ? Faites-le nous savoir dans la section commentaire.

Tags dans cette histoire

interdiction, Bitcoin, BTC, Chine, chinois, commission, sociétés énergétiques, Crypto, extraction de crypto-monnaie, Crypto-monnaies, Crypto-monnaie, extraction de crypto-monnaie, planificateur économique, Électricité, tarifs d’électricité, tarifs d’électricité, entreprises, Entreprises, exploitation minière, NDRC, planificateur, frais, frais d’État, administrés par l’État

Crédits images: Shutterstock, Pixabay, Wiki Commons

Clause de non-responsabilité: Cet article est à titre informatif seulement. Il ne s’agit pas d’une offre ou d’une sollicitation directe d’une offre d’achat ou de vente, ni d’une recommandation ou d’une approbation d’un produit, service ou entreprise. Bitcoin.com ne fournit pas de conseils d’investissement, fiscaux, juridiques ou comptables. Ni la société ni l’auteur ne sont responsables, directement ou indirectement, de tout dommage ou perte causé ou prétendument causé par ou en relation avec l’utilisation ou la confiance accordée à tout contenu, biens ou services mentionnés dans cet article.

Les stablecoin, c’est intéressant, mais on conviendra que ces monnaies immobiles sont moins passionnantes que Bitcoin , Ethereum et les grands actifs du market cap ! Pour vous lancer dans l’aventure, la plateforme BINANCE vous offre actuellement -10%sur les frais en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail de Unus Sed Leo en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Affiliation

[wen_cta id=