China Ready to Get Tough with Crypto Crackdown Enforcment


Source : Adobe / Mariia Korneeva

Après les fanfaronnades, la véritable répression des crypto-monnaies en Chine est sur le point de commencer, les régulateurs, les tribunaux et les organismes chargés de l’application des lois cherchant maintenant à mettre en œuvre les termes de la déclaration conjointe tumultueuse du mois dernier sur les activités liées à la crypto.

La déclaration de bassin a été rédigée par la centrale Banque populaire de Chine (PBoC) et a appelé les entreprises du pays à prendre des mesures punitives contre les clients du commerce de crypto. Il a également averti les plateformes étrangères ciblant les clients chinois qu’elles pourraient faire face à des sanctions.

Des déclarations similaires ont été faites dans le passé, mais les industries de l’extraction de crypto-monnaie, du matériel informatique et des échanges semblent véritablement effrayées par la déclaration commune, au point que plusieurs acteurs de premier plan de la cryptographie ont rapidement fait faillite. Le géant de l’échange Huobiil aurait évacué son personnel à l’étranger une semaine avant la publication de la déclaration, apparemment conscient que la PBoC avait quelque chose d’important dans les tuyaux.

Cependant, les entreprises semblent avoir pris leurs décisions en raison du fait que les cosignataires de la PBoC étaient des exécuteurs testamentaires puissants dotés d’un réel pouvoir d’infliger des sanctions : à savoir, des personnes comme le Cour populaire suprême, le Parquet populaire suprême, et le Ministre de la Sécurité publique.

Pour Le média Jiwei, ces autorités et d’autres examinent actuellement le système de sanction pour l’extraction illégale de crypto et les activités de crypto non déclarées.

Le titre chinois de la déclaration peut être grossièrement traduit par « Prévention et élimination supplémentaires des risques associés au battage médiatique de la crypto-monnaie ». Et « éliminer » l’activité de cryptographie pourrait bien devenir une priorité absolue pour les agences, qui ont commencé à « délibérer » sur « comment mettre en œuvre les exigences réglementaires ».

L’accusation et les agences juridiques sont, selon le média, « en train de mener des enquêtes sur les échanges de crypto-monnaie et l’exploitation minière et d’autres activités connexes » et « d’explorer » leurs options de « condamnation et condamnation ».

Les « interprétations judiciaires » de la déclaration seront publiées « en temps voulu », a ajouté le média.

Un porte-parole de la PBoC a informé les médias le 11 octobre avec des sentiments similaires à ceux exprimés dans la déclaration commune, ajoutant que le gouvernement « maintiendra une répression à haute pression sur les activités de trading de crypto-monnaie ».

Le porte-parole a de nouveau mentionné trois jetons nommément: bitcoin (BTC), ethereum (ETH) et le stablecoin tether (USDT). Ce dernier est une passerelle majeure pour les commerçants de bitcoins en Chine et a déjà permis à de nombreux Chinois du continent d’accéder au BTC sur des plateformes étrangères.

Le porte-parole a ajouté que la politique de Pékin « sur les crypto-monnaies est claire et cohérente », ajoutant que les organismes chargés de l’application des lois « coordonneraient » leurs efforts et que de nouvelles mesures de répression uniraient les efforts centraux et provinciaux.

La PBoC a conclu en déclarant que la répression « maintiendrait » « l’ordre économique et financier » de la Chine ainsi que sa « stabilité sociale ».

____

Apprendre encore plus:
– Les entreprises chinoises quittent le continent alors que la répression de la crypto-monnaie mord
– Les jetons OKEx et Huobi tentent de se rallier à l’entrée en vigueur de l’interdiction chinoise

– La Chine s’attaque aux mineurs de crypto camouflés avant la saison hivernale
– Un tribunal chinois déclare que les crypto-monnaies « ne sont pas protégées par la loi »

– Le marché des crypto-monnaies s’effondre alors que la Chine poursuit sa répression, divise Tether et les plateformes étrangères
– Le régulateur est comme un « bulldozer » mais Crypto est « résistant au contrôle de l’État »

Les stablecoin, c’est intéressant, mais on conviendra que ces monnaies immobiles sont moins passionnantes que Bitcoin , Ethereum et les grands actifs du market cap ! Pour vous lancer dans l’aventure, la plateforme BINANCE vous offre actuellement -10%sur les frais en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail de Unus Sed Leo en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Affiliation

[wen_cta id=