Le futur nouveau président de la Corée du Sud envisage de


Source : Adobe / tawatchai1990

Les crypto-monnaies sont devenues un problème clé à l’approche des élections présidentielles en Corée du Sud, avec des coups de feu dans toutes les directions alors que les politiciens se bousculent pour obtenir des votes.

Comme indiqué précédemment, le candidat du Parti démocrate au pouvoir, Lee Jae-myung, s’est déjà engagé à abroger la loi fiscale sur les crypto-monnaies afin de retarder l’imposition d’un impôt controversé de 20 % sur les bénéfices du commerce de crypto-monnaies de janvier 2022 à 2023 au plus tôt. Son principal adversaire du Parti du pouvoir populaire a également promis de retarder la loi.

Mais maintenant, Lee Jae-myung a fait monter les enchères en suggérant que son parti « envisage sérieusement la notion de » création d’un crypto-actif et de livraison de jetons à l’ensemble de la nation.

Le 11 novembre, Lee a assisté à un événement « Crypto Assets Youth Talk », où MBN cité lui en disant :

« Nous devons créer une base pour l’émission et la circulation d’actifs virtuels reconnus dans le monde. C’est quelque chose comme une révolution : c’est comme créer une nouvelle monnaie. »

Il a laissé entendre qu’il chercherait à adopter une approche beaucoup plus respectueuse de la cryptographie que le gouvernement en place, expliquant que la Corée du Sud met en œuvre « une politique nationale d’isolationnisme » en ce qui concerne les actifs numériques.

« Nous ne sommes pas autorisés à entrer, nous allons donc tous jouer ailleurs. Cela provoque une fuite de la richesse nationale », a-t-il déclaré.

Mais sa déclaration a suscité la colère des législateurs de l’opposition, en particulier le président du Parti du pouvoir populaire, Lee Jun-seok, qui a écrit sur les réseaux sociaux qu’il serait préférable d’émettre un « jeton non fongible (NFT) absurde de Lee. Jae -myung « , car un tel jeton serait au moins  » amusant et aurait une valeur marchande « .

Lee Jun-seok, hérissé :

« Le candidat Lee dit enfin : ‘Si je prends le pouvoir, je détruirai le pays.’

Lee Jun-seok a ajouté que toute tentative du gouvernement de créer son propre jeton impliquerait un « livre blanc absurde » et serait finalement classé comme un « jobcoin » (argot crypto coréen pour « shitcoin »).

En attendant, au sujet des impôts, le gouvernement a insisté sur le fait qu’il ne bougerait pas et veut aller de l’avant avec un lancement en janvier 2022 comme prévu. Cependant, il court le risque d’être miné par son propre parti. Chosun signalé que le parti affirme que la décision de reporter a été prise « unilatéralement », selon Kim Byung-wook, secrétaire de la commission des affaires politiques de l’Assemblée nationale.

Lee Jae-myung a ajouté que retarder la décision fiscale d’un an apporterait « peu mais un peu de bonheur » aux investisseurs en cryptographie, mais a nié que la politique était une décision de vote.

Au lieu de cela, il a affirmé que le délai d’un an permettrait à son gouvernement de mieux se préparer à la taxe sur les crypto-monnaies, en « consultant des experts » avant de se précipiter sans préparation.

Il a déclaré à un intervieweur radio :

« Les préoccupations des [crypto] l’industrie et les experts ne doivent pas être négligés. »

____
Apprendre encore plus:
– Le percepteur sud-coréen aura le droit de fouiller les maisons des fraudeurs fiscaux crypto
– Le gouvernement sud-coréen fait face à une multitude de projets de loi modifiant la taxe sur la cryptographie

– Bitcoin devient un outil politique alors que les maires américains se disputent les salaires du BTC
– Comment et pourquoi les crypto-monnaies subissent un traitement injuste de la part des régulateurs, des politiciens et des médias

Les stablecoin, c’est intéressant, mais on conviendra que ces monnaies immobiles sont moins passionnantes que Bitcoin , Ethereum et les grands actifs du market cap ! Pour vous lancer dans l’aventure, la plateforme BINANCE vous offre actuellement -10%sur les frais en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail de Unus Sed Leo en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Affiliation

[wen_cta id=