Inflation Scares in an Uncharted Recovery


Source : Adobe / noskaphoto

Francesca Caselli est économiste à la Division des études économiques mondiales de l’IFond monétaire international (FMI) Département des études. Prachi Mishra est conseiller auprès du Département des études du FMI.

_____

La reprise économique a alimenté une accélération rapide de l’inflation cette année pour les économies de marché avancées et émergentes, tirée par une forte demande, une offre restreinte et la hausse rapide des prix des matières premières.

NOUS prévision Dans nos dernières Perspectives de l’économie mondiale, l’inflation devrait se poursuivre au cours des prochains mois avant de revenir aux niveaux d’avant la pandémie à la mi-2022, bien que des risques d’accélération subsistent.

La bonne nouvelle pour les décideurs politiques est que les anticipations d’inflation à long terme sont bien ancrées, mais les économistes ne sont toujours pas d’accord sur la durée ultime de la pression à la hausse sur les prix.

Certains ont déclaré que les mesures de relance du gouvernement pourraient faire baisser suffisamment les taux de chômage pour augmenter les salaires et surchauffer les économies, délogeant peut-être les attentes et conduisant à une spirale inflationniste auto-réalisatrice. D’autres estiment que les pressions seront finalement transitoires alors qu’un pic ponctuel des dépenses s’estompera.

Dynamique de l’inflation et reprise de la demande

Nous examinons si l’inflation globale de l’indice des prix à la consommation a évolué en ligne avec le chômage. Bien que la période de la pandémie pose de nombreux défis pour estimer cette relation, la perturbation sans précédent ne semble pas avoir considérablement modifié cette relation.

Les économies avancées devraient faire face à des pressions inflationnistes modérées à court terme, et l’impact s’atténuera avec le temps. Estimations de la relation entre lâche, la quantité de ressources dans une économie qui ne sont pas utilisées et, au contraire, l’inflation pour les marchés émergents semblent être plus sensibles à l’inclusion de la période de la pandémie dans l’échantillon d’estimation.

Ancrage des attentes

L’inflation pendant la pandémie a été bien ancrée, selon les mesures des attentes à long terme connues sous le nom de points morts tirés des obligations d’État dans 14 pays. Ces indicateurs étroitement surveillés sont restés stables jusqu’à présent, tant pendant la crise que pendant la reprise, bien que des incertitudes subsistent quant aux perspectives.

Une question clé est de savoir quelle combinaison de conditions pourrait provoquer une flambée persistante de l’inflation, y compris la possibilité que les attentes soient désengagées et aider à déclencher une spirale à la hausse des prix auto-réalisatrice.

Dans le passé, ces épisodes ont été associés à une forte dépréciation du taux de change dans les marchés émergents et ont souvent suivi une augmentation des déficits budgétaires et courants. Les engagements de dépenses publiques à plus long terme et les chocs externes pourraient également contribuer à désancrer les anticipations, en particulier dans les économies dont les banques centrales ne sont pas censées être en mesure ou pas disposées à contenir l’inflation.

De plus, même lorsque les anticipations sont bien ancrées, un dépassement prolongé de l’objectif d’inflation fixé par les autorités pourrait conduire à un désancrage des anticipations.

Chocs sectoriels

La pandémie a déclenché d’importants mouvements de prix dans certains secteurs, en particulier l’alimentation, les transports, l’habillement et les communications. Étonnamment, la dispersion ou la variabilité des prix entre les secteurs est jusqu’à présent restée relativement modérée par rapport aux normes historiques récentes, en particulier par rapport à la crise financière mondiale. La raison en est que les variations des prix des carburants, des aliments et des logements après la pandémie sont relativement plus faibles et de plus courte durée, qui sont en moyenne les trois composantes les plus importantes des paniers de consommation.

Notre prévision est que l’inflation annuelle dans les économies avancées culminera à 3,6% en moyenne au cours des derniers mois de cette année avant de s’inverser au premier semestre 2022 à 2%, conformément aux objectifs de la banque centrale. Les marchés émergents connaîtront des augmentations plus rapides, atteignant une moyenne de 6,8 %, puis redescendant à 4 %.

Cependant, les projections comportent une incertitude considérable et l’inflation pourrait rester élevée plus longtemps. Les facteurs contributifs pourraient inclure la hausse des coûts du logement et les pénuries prolongées de l’offre dans les économies avancées et en développement, ou la pression sur les prix des denrées alimentaires et la dépréciation de la monnaie dans les marchés émergents.

Les prix des denrées alimentaires dans le monde ont augmenté d’environ 40% pendant la pandémie, un défi particulièrement aigu pour les pays à faible revenu où ces achats représentent une grande partie des dépenses de consommation.

Les simulations de divers scénarios de risque extrêmes montrent que les prix pourraient augmenter beaucoup plus rapidement en raison des perturbations continues de la chaîne d’approvisionnement, des fluctuations importantes des prix des matières premières et du désancrage des attentes.

Implications politiques

Lorsque les anticipations sont dissociées, l’inflation peut décoller rapidement et être coûteuse à contrôler. En fin de compte, la crédibilité de la politique de la banque centrale et les anticipations de prix sont difficiles à définir avec précision, et toute évaluation de l’ancrage ne peut être pleinement décidée sur la base des relations dans les informations historiques.

Par conséquent, les décideurs politiques doivent faire la distinction entre rester un patient dans leur soutien au rétablissement et être prêts à agir rapidement. Plus important encore, ils doivent établir des cadres monétaires solides, y compris des déclencheurs pour déterminer quand ils réduiraient le soutien à l’économie afin de freiner l’inflation indésirable.

Ces seuils d’action pourraient inclure les premiers signes d’une baisse des anticipations d’inflation, notamment des enquêtes prospectives, des soldes courants et budgétaires insoutenables ou des fluctuations monétaires.

Des études de cas montrent que si une politique saine a souvent maîtrisé l’inflation et les anticipations d’inflation, une communication forte et crédible de la banque centrale a également joué un rôle particulièrement crucial dans l’ancrage des opinions. Les décideurs devraient être à l’affût des déclencheurs d’une tempête parfaite de risques de prix qui pourraient être bénins individuellement, mais lorsqu’ils sont combinés, ils peuvent entraîner des augmentations beaucoup plus rapides que prévu dans les prévisions du FMI.

Enfin, une caractéristique clé des perspectives est qu’il existe des différences significatives entre les différentes économies. Une inflation plus élevée aux États-Unis, par exemple, devrait contribuer à alimenter l’accélération dans les économies avancées, même si les pressions dans la zone euro et au Japon devraient rester relativement faibles.
___

Cet article a été republié depuis blogs.imf.org.
___
Apprendre encore plus:
– Bitcoin et inflation : devenir un véritable actif
– Comment Bitcoin et Crypto pourraient aider à réduire les inégalités de richesse (pas de miracles)

– Comment le monde de la finance traditionnelle pourrait provoquer une crise financière mondiale traditionnelle
– Le prix du Bitcoin devra faire face à un autre test alors que les taux d’intérêt de la banque centrale augmentent

– Inflation en hausse : à moins que le Royaume-Uni n’agisse maintenant, ce ne sera pas temporaire
L’inflation pourrait continuer à augmenter en 2021, mais que se passe-t-il ensuite ?

Les stablecoin, c’est intéressant, mais on conviendra que ces monnaies immobiles sont moins passionnantes que Bitcoin , Ethereum et les grands actifs du market cap ! Pour vous lancer dans l’aventure, la plateforme BINANCE vous offre actuellement -10%sur les frais en cryptomonnaies (sous réserve d’un dépôt) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail de Unus Sed Leo en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur cette plateforme de référence (voir conditions de l’offre sur le site officiel).

Affiliation

[wen_cta id=