Très peu d’événements peuvent ébranler les marchés de la cryptographie de manière durable, ce qui envoie réellement les prix du Bitcoin et de l’altcoin dans un mouvement directionnel brusque. Un exemple est lorsque Xi Jinping, président de la Chine, a appelé au développement de la technologie blockchain à travers le pays en octobre 2019.

La nouvelle inattendue a déclenché une augmentation de 42% du Bitcoin (BTC), mais le mouvement s’est complètement estompé lorsque les investisseurs ont réalisé que la Chine ne modifiait pas sa position négative sur les crypto-monnaies. En conséquence, seule une poignée de jetons axés sur l’industrie chinoise des FinTech, le suivi de la blockchain et l’automatisation de l’industrie ont vu leurs prix se consolider à des niveaux plus élevés.

Certaines « actualités sur la cryptographie » et l’évolution de la réglementation ont un impact durable sur les perceptions et la volonté des investisseurs d’interagir avec le marché de la cryptographie. Tous ne sont pas positifs. Prenez, par exemple, le lancement des contrats à terme Bitcoin du Chicago Mercantile Exchange (CME) en décembre 2017, qui, selon les experts, a fait éclater la «bulle» et a conduit à un marché baissier de près de 3 ans. Malgré ce résultat, le point positif était que les investisseurs institutionnels disposaient enfin d’un instrument réglementé pour parier contre les crypto-monnaies.

L’annonce de Tesla en février 2021 selon laquelle elle avait investi 1,5 milliard de dollars dans Bitcoin a effectivement changé la perception des investisseurs institutionnels et institutionnels réticents, et validé la thèse de « l’or numérique ». Même si le prix a atteint un sommet historique de 65 000 $ et s’est rétracté à 29 000 $, cela a permis d’établir un niveau de soutien en ce qui concerne le prix.

Croyez-le ou non, les investisseurs s’attendaient à ce que la Securities and Exchange Commission des États-Unis approuve un instrument à terme Bitcoin négocié en bourse. depuis juillet 2013, lorsque les frères Winklevoss ont demandé leur « Bitcoin Trust ».

Le Bitcoin Trust (GBTC) de Grayscale a finalement pu l’inscrire sur les marchés de gré à gré en mars 2015, mais de nombreuses restrictions s’appliquent à ces instruments, limitant l’accès des investisseurs.

Un déclencheur de prix potentiellement positif arrive

Dans cet esprit, l’approbation effective d’un ETF négocié aux États-Unis par la SEC sera probablement l’un de ces événements qui modifieront à jamais le prix du Bitcoin. En élargissant le champ des acheteurs potentiels à l’actif sous-jacent, l’événement pourrait être le déclencheur qui propulse BTC à devenir un actif de plusieurs milliards de dollars.

Les analystes de Bloomberg ETF, Eric Balchunas et James Seyffart, ont publié le 24 août une note aux investisseurs suggérant que l’approbation de la SEC pourrait intervenir dès octobre. Même si l’on pouvait utiliser des contrats à terme pour tirer parti de leurs positions longues, ils risqueraient d’être liquidés si un mouvement de prix négatif soudain se produisait avant l’approbation.

Par conséquent, les traders professionnels opteront probablement pour une stratégie de trading d’options comme le « Long Butterfly ».

En échangeant plusieurs options d’achat pour la même date d’expiration, vous pouvez gagner 3,5 fois la perte potentielle. La stratégie « long papillon » permet à un commerçant de profiter de la hausse tout en limitant les pertes.

Il est important de se rappeler que toutes les options ont une date d’expiration fixe et, par conséquent, l’appréciation du prix de l’actif doit se produire pendant la période définie.

Utilisez les options d’achat pour limiter les inconvénients

Les rendements attendus en utilisant les options Bitcoin pour l’expiration du 29 octobre sont indiqués ci-dessous, mais cette méthodologie peut également être appliquée en utilisant différents délais. Bien que les coûts varient, l’efficacité globale ne sera pas affectée.

Estimation des profits et pertes. Source : Deribit Position Builder

Cette option d’achat donne à l’acheteur le droit d’acquérir un actif, mais le vendeur du contrat reçoit une exposition (potentielle) négative. La stratégie Long Butterfly nécessite une position courte en utilisant l’option d’achat de 70 000 $.

Pour lancer l’exécution, l’investisseur achète 1,5 options d’achat Bitcoin avec un prix d’exercice de 55 000 $ tout en vendant simultanément 2,3 contrats sur l’appel de 70 000 $. Pour finaliser la transaction, 0,87 contrats BTC des options d’achat de 90 000 $ doivent être achetés pour éviter les pertes supérieures à ce niveau.

Les contrats de prix d’échange des dérivés en termes de Bitcoin, et 48 942 $ était le prix lorsque cette stratégie a été cotée.

Le commerce sécurise un inconvénient limité avec un profit possible de 0,25 BTC

Dans cette situation, tout résultat compris entre 57 600 $ (une augmentation de 17,7 %) et 90 000 $ (une augmentation de 83,9 %) produit un bénéfice net. Par exemple, une augmentation de prix de 30% à 63 700 $ se traduit par un bénéfice de 0,135 BTC.

Pendant ce temps, la perte maximale est de 0,07 BTC si le prix est inférieur à 55 000 $ le 29 octobre. Par conséquent, l’attrait du « papillon long » est un gain potentiel 3,5 fois supérieur à la perte maximale.

Dans l’ensemble, le commerce donne un meilleur résultat risque-rendement que le commerce des contrats à terme à effet de levier, en particulier lorsqu’un inconvénient limité est pris en compte. Cela semble certainement être un pari attrayant pour ceux qui attendent l’approbation de l’ETF au cours des prochains mois. Les seuls frais initiaux requis sont de 0,07 Bitcoin, ce qui est suffisant pour couvrir la perte maximale.

Les points de vue et opinions exprimés ici sont uniquement ceux de la Auteur et ne reflètent pas nécessairement les vues de Cointelegraph. Chaque investissement et mouvement commercial comporte des risques. Vous devriez faire vos propres recherches avant de prendre une décision.