Joindre la plateforme d'échange mondiale Binance


ONGLESelon des informations locales, le ministère de l'Intérieur de la Russie et d'autres organismes chargés de l'application de la loi élaborent actuellement des propositions visant à confisquer les crypto-monnaies. Ces propositions pourraient devenir des lois russes à partir de 2021.

"La Russie envisage de mettre en place un mécanisme juridique pour saisir les avoirs virtuels aux fins de confiscation", selon un rapport traduit par RBC. «Les propositions pertinentes doivent être préparées avant le 31 décembre 2021 par le ministère de l'Intérieur en collaboration avec Rosfinmonitoring (la direction fédérale du contrôle financier), le bureau du procureur général, le comité d'enquête, le ministère de la Justice, etc. Service fédéral des douanes et Service fédéral de sécurité avec la participation de la Cour suprême. "

Des crypto-monnaies décentralisées basées sur des chaînes de blocs telles que Bitcoin seraient très difficiles, voire impossibles, à confisquer. Le rapport initial ne donnait pas de détails sur la manière dont le gouvernement saisirait la crypto-monnaie en vertu d'un nouveau règlement.

Régulation de la Russie et de la crypto-monnaie

Beaucoup de Russes ont une relation positive avec les crypto-monnaies. Ironiquement, même le gouvernement est intervenu dans des initiatives basées sur la blockchain et les crypto-monnaies.

Le président Vladimir Poutine a rencontré le cofondateur d'Ethereum, Vitalik Buterin, en juin 2017, ce qui a amené de nombreuses personnes à penser qu'il s'agissait d'un signe de soutien pour les monnaies numériques du Kremlin. Le même mois, le président a également participé au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, au cours duquel il a déclaré qu'il était possible d'améliorer l'économie russe et d'accroître le revenu moyen en adoptant et en acceptant des "technologies innovantes". Un des assistants de Poutine a loué une usine d'aluminium abandonnée. situé dans le nord de la Russie à une société minière Bitcoin.

Cependant, la réglementation sur les crypto-monnaies en Russie est un peu trouble.

En mai 2019, les médias locaux Fontanka a indiqué que Dmitry Medvedev, le Premier ministre russe, avait exclu la question de la régulation de la crypto-monnaie. Lors d'une conférence juridique à Saint-Pétersbourg, le législateur a expliqué que la crypto-monnaie aurait pu perdre son attrait pour les masses.

"Aujourd'hui, la popularité de la crypto-monnaie a diminué et les problèmes de réglementation peuvent ne pas être aussi pertinents", a-t-il expliqué.

Ensuite, ceux qui préconisaient des réglementations estimaient que la Russie arriverait le jour où les prix des cryptomonnaies augmenteraient à nouveau. Et les prix ont augmenté. Le bitcoin a augmenté pour atteindre environ 13 500 dollars en juin 2019, mais cela n'a pas incité le gouvernement russe, comme beaucoup le prévoyaient, à réglementer le secteur.

Mais cette année, des progrès ont été accomplis dans la clarification de la réglementation en matière de crypto-monnaie en Russie.

Appelé "loi des droits numériques" en Russie, il définit les contrats intelligents et les jetons numériques au sens juridique. Que ce soit pour la participation de ses assistants ou simplement pour la fascination des technologies, le président Poutine semblait prêt à ouvrir les portes de la Russie aux technologies innovantes qu'il promouvait à Saint-Pétersbourg.

Réglementation de la crypto-monnaie pour lutter contre le crime en Russie

Cependant, toute relation cordiale entre les crypto-monnaies et le gouvernement russe semble s'effilocher. Et cela peut être exacerbé par le fait que certains crimes très médiatisés dans le pays ont été liés à la crypto-monnaie.

Selon des informations rapportées, le 4 novembre 2019, la police de Saint-Pétersbourg a reçu une lettre anonyme d'un homme qui menaçait de faire exploser des explosifs dans plusieurs gares du pays s'il ne recevait pas 50 BTC (valeur d'environ 460 000 au moment de la publication).

En octobre 2019, Denis Baykov, préposé à la maintenance d'une installation nucléaire à ogives nucléaires dans la ville de Sarov (ouest du pays), a été condamné à une amende de 7 000 $ après avoir tenté, avec deux de ses collègues, d'extraire du bitcoin avec le supercalculateur. l'installation La centrale nucléaire de Sarov est enregistrée comme un secret d'État et, en connectant le superordinateur à Internet, les trois hommes risquaient de compromettre la sécurité de l'installation aux pirates informatiques et à d'autres menaces externes.

Mais au lieu de renverser les progrès accomplis par la Russie en matière de réglementation ou d'interdiction des crypto-monnaies (comme l'ont fait des pays comme la Chine et l'Inde), le Kremlin cherche maintenant à assurer une surveillance et un contrôle complets de son utilisation.

La Russie peut-elle vraiment confisquer des crypto-monnaies?

Konstantin Golikov, copropriétaire et PDG de la plateforme de récompenses numériques DailyRich, a expliqué à RBC que le succès d'une initiative gouvernementale visant à confisquer les crypto-monnaies nécessiterait des règles claires sur la manière de classer les actifs numériques. Cela pourrait permettre aux entreprises basées sur la crypto-monnaie de fonctionner plus facilement dans le pays.

"Si les forces de l'ordre commencent à discuter de la perte de la crypto-monnaie, elles lanceront en fait un mécanisme pour légaliser la crypto-monnaie sur le territoire de la Russie", a-t-il déclaré, ajoutant que la Banque centrale du La Russie pourrait résister à cela, il existe déjà de nombreux précédents pour la saisie de cryptomonnaies par une décision judiciaire.

En ce qui concerne la possibilité de procéder à une confiscation, de nombreuses questions se posent encore. Comme RBC l'a noté, les crypto-monnaies sont généralement placées dans des bourses ou des portefeuilles privés. Personne ne peut accéder à ces actifs sans accès à des portefeuilles et, dans la plupart des cas, seuls les propriétaires (et peut-être les dépositaires des actifs) y ont accès.

Si le gouvernement souhaite obtenir ces actifs à tout moment, cela peut nécessiter la coopération des détenteurs d'actifs. Dans tous les cas, cet effort devrait être précédé d’une plus grande clarté réglementaire.

Les points de vue et opinions exprimés dans ce document sont les points de vue et opinions de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement ceux de Nasdaq, Inc.

Joindre la plateforme d'échange mondiale Binance

Publié dans : News