Joindre la plateforme d'échange mondiale Binance


Bitcoin a chuté de 4,4% vendredi, tombant sous la barre des 9 000 dollars pour la première fois en deux semaines.

Les analystes ont mentionné le manque de facteurs positifs du marché et les spéculations de la Réserve fédérale américaine. UU. Cela pourrait mettre en pause le cycle de réduction des taux de cette année, ce qui pourrait freiner la demande de crypto-monnaie en tant que couverture contre l'inflation.

Le prix a chuté à 8 800 $ à 18h57 UTC (13h57 heure de New York), selon Trading View. Le nombre de Bitcoins était encore plus de deux fois supérieur au début de l’année, laissant la crypto-monnaie comme l’une des classes d’actifs la plus performante au monde en 2019.

Bitcoin avait recueilli plus de 2 000 dollars fin octobre, après que le président chinois Xi Jinping eut annoncé que le pays adopterait la blockchain, les réseaux informatiques décentralisés prenant en charge les crypto-monnaies, en tant que technologie "de base", suivie de la révélation de centaines de projets. de blockchain qui sont déjà en cours. Toutefois, depuis lors, le prix a fluctué principalement entre 9 100 et 9 600 dollars.

La baisse de vendredi s’est accélérée après que Bitcoin ait dépassé sa moyenne mobile de 200 jours, qui était de 9 186 dollars, ce que certains commerçants considéraient comme un soutien des prix au moyen d’une analyse technique.

"Il s'agit d'un exemple assez classique d'un mouvement technique", a déclaré Kevin Kelly, cofondateur de Delphi Digital, une société de recherche sur la crypto-monnaie basée à New York. "Il est juste tombé en panne."

La baisse des prix semble avoir entraîné des appels de marges pour certains opérateurs, ce qui a entraîné des liquidations de position et créé une pression de vente supplémentaire, a déclaré Kelly.

L'un des récits macroéconomiques d'achat de bitcoins est que, comme l'or, il peut être utilisé comme couverture contre l'inflation, a déclaré Kelly. Mais avec les signes croissants que l’économie pourrait réagir aux trois baisses de taux d’intérêt de la Réserve fédérale plus tôt cette année, la spéculation sur l’augmentation de la banque centrale américaine. UU. Il pourrait s'abstenir à court terme de nouvelles mesures d'assouplissement de la politique monétaire, a-t-il déclaré.

"Vous avez vu un consensus se dérouler sur ce récit de la fin du monde", a déclaré Kelly.

Selon Greg Cipolaro, cofondateur de Digital Asset Research, certains investisseurs sont peut-être devenus plus sceptiques quant à l’incitation publique de la Chine à utiliser la chaîne de blocs (blockchain) se traduit par une nouvelle demande de bitcoins.

Alors que de nombreux commerçants pensaient que Bitcoin, en tant que blockchain d'origine et principal actif numérique en termes de valeur marchande, pourrait bénéficier d'une adoption plus large de la technologie, si la Chine travaillait au développement d'une version numérique de sa propre monnaie, elle pourrait une victoire pour la technologie blockchain en général, mais cela ne veut pas dire grand chose à Bitcoin aujourd'hui.

"Mon opinion est que ce n'est pas la bonne lecture de cette nouvelle", a déclaré Cipolaro. "Ils ont clairement dit blockchain, pas bitcoin."

Avec cette compréhension en toile de fond, "vous n'avez vraiment pas vu de trajectoire des prix", a-t-il déclaré. "Il n'y a pas eu de publication importante sur les catalyseurs ayant coûté 2 000 dollars il y a deux semaines."

Joindre la plateforme d'échange mondiale Binance